logo

Les bienfaits du dessin pour le développement de l’enfant

Les Bienfaits du Dessin pour le Développement de l’Enfant

Le dessin est l’une des premières activités que les enfants adoptent dès l’âge de 18 mois. Que ce soit en compagnie des adultes ou en toute autonomie, cette activité joue un rôle crucial dans l’expression des enfants et marque une étape essentielle vers l’apprentissage de l’écriture. Il est donc important d’encourager la pratique du dessin dès le plus jeune âge.

Les Premiers Dessins : Les Prémices de l’Écriture

À partir de 18 mois, armé d’un crayon – souvent tenu à pleine main – votre enfant commence à gribouiller. Que ce soit sur une feuille volante, un prospectus ou un cahier dédié, il multiplie les traits. Les premiers mouvements qu’il explore sont généralement circulaires. Ce geste, bien que basique en apparence, est fondamental pour lui. En dessinant, votre enfant découvre le plaisir de contrôler (ou non) ses gestes, en traçant des cercles sans fin, des points, et de grands traits.

À ce stade, ce n’est pas le résultat final qui importe, mais l’activité elle-même. Dessiner est une forme de liberté, un exutoire. La feuille blanche devient un terrain de jeu. Avec le temps et la pratique, ses mouvements gagnent en précision. Les cercles deviennent réguliers et fermés. À 2 ans et demi ou 3 ans, votre enfant maîtrise les cercles fermés et commence à dessiner des « bonhommes » et des maisons.

Ce contrôle accru marque une étape vers l’écriture. De simples gribouillis, l’enfant évolue vers des dessins plus structurés et est heureux de voir ses progrès graphiques. À partir de 4 ans, il commence à apprécier la beauté de ses créations.

Accompagner Votre Enfant dans la Pratique du Dessin

Le dessin est bénéfique pour le développement global de votre enfant. Il l’aide à inventer, à s’exprimer et à se préparer à l’écriture. Cependant, il est important de ne pas trop guider cette activité, surtout chez les tout-petits. Le dessin doit conserver une dimension spontanée.

Évitez de proposer des modèles ou des cadres trop précis. Laissez plutôt la créativité de votre enfant s’exprimer pleinement. Des consignes larges telles que « Tu peux dessiner ce à quoi tu penses » ou « Dessine ce qui te fait penser au jardin » permettent de ne pas brider son imagination.

Si votre enfant a du mal à dessiner ou se sent bloqué devant la feuille, aidez-le à enrichir ses images mentales. Les promenades au parc, la lecture, les visites au musée ou la manipulation d’objets sont autant d’activités qui alimentent son imagination et sa culture visuelle.

Pendant la pratique du dessin, accompagnez votre enfant en mettant des mots sur ses créations. Demandez-lui de vous expliquer ce qu’il a dessiné, profitez-en pour introduire de nouveaux mots et développer son vocabulaire.

Jusqu’à l’âge de 5 ou 6 ans, privilégiez les feuilles blanches et les modèles ponctuels pour le dessin. Les cahiers de coloriage peuvent être introduits plus tard, car ils tendent à contraindre l’enfant à suivre un modèle et peuvent freiner son inventivité.

Encourager et accompagner votre enfant dans l’exploration du dessin contribue non seulement à son développement artistique, mais aussi à son épanouissement global.